Catégories
Uncategorized

Un retour sur notre incroyable aventure de préventes.

Un retour sur notre incroyable aventure de préventes.

C’est à la veille de la fin d’une aventure plus qu’extraordinaire que je prends le temps d’en faire le bilan. Après tout, une campagne de financement participatif ce n’est pas rien : c’est le moment de tester si notre projet, mais aussi nos valeurs, et au final tout ce en quoi nous croyons a un avenir ou non… Si tout se concrétise, ou si tout s’éteint maintenant.

Retour sur une campagne de financement pas comme les autres : 35 jours pour vous convaincre.

Léa, stagiaire en développement commercial et moi, Alexandra, stagiaire en marketing et communication, avons intégré Orisae au milieu d’une crise sanitaire qui bouleversait tout sur son passage. Cléo et Axel étaient clairs : nous avions 10 jours, et pas un de plus, pour préparer une campagne de financement participatif. Nous avions 10 jours pour nous tenir prêts à vous convaincre, vous, de croire en notre projet, en nos valeurs, en nous. Mais pas seulement. Il fallait vous convaincre qu’avec vous, ensemble, nous pouvions insuffler une nouvelle vision de l’alimentation.

Plus qu’une mission, c’était un véritable challenge !

Notre objectif ? Un minimum de 180 kits commandés pour accomplir tant de choses : lancement de l’entreprise, premières fabrications, développement du kit spiruline, recherche d’un quatrième aliment… les possibilités étaient infinies. Et là… nous sommes passés de simples inconnus, à une seule et même équipe. Cléo vous raconte : « L’arrivée de ces deux belles personnes [Léa et Alexandra] n’a fait que renforcer ma confiance en notre projet, effaçant les doutes et les peurs ». Pour Léa nous étions « Une équipe soudée, où tout le monde portait la même couleur […] comme une famille ! ».

Le compte à rebours était donc lancé. Études, stratégies, inspirations, créations, et débats… tous les moyens furent bons pour vous communiquer la force et la beauté de notre projet.
À quelques jours du grand plongeon, les doutes nous accompagnaient dans nos actions quotidiennes. Comment savoir avant de s’être lancés ? Parviendrions-nous aux 100% avant le terme ?

Le 1er mai 2020, nous vous avons ouvert les portes de notre campagne pour faire appel à votre soutien. Si pour vous, la page de nos préventes s’est simplement actualisée, pour nous, c’était le « top » départ d’une aventure sans précédent. Cléo se confie sur cette matinée : « J’étais au taquet dès 7 heures du matin, […] appuyer sur ce bouton « mettre en ligne » nous engageait à une épopée, une grande aventure à vivre avec Axel, Léa, Alexandra et Sophie. ».

Après les 12 premières heures, nous nous sommes rendus sur la plateforme pour découvrir les tout premiers résultats et là, sous nos yeux… Nous avions déjà dépassé la moitié de notre objectif ! Une vague d’émotions, de soulagement, mais aussi d’espoir grandissant… « 50% en 12h inaugurait une belle promesse : nous touchions du doigt notre rêve ! ».

Plus motivés que jamais, nous avons redoublé d’efforts, d’ambition et de volonté et les résultats suivaient : vous étiez de plus en plus nombreux chaque jour ! Axel vous confie : « Beaucoup d’excitation, de surprise, d’étonnement, d’inquiétudes, […] nous surmontions tous les imprévus ». Et en effet, nous devions être sur tous les fronts, ce n’était que le début !

Force de travail, Orisae a commencé à prendre de l’ampleur : au-delà de nos produits, vous preniez conscience de l’engagement et des enjeux qui se cachaient derrière notre équipe. Commentaires positifs, partages, vagues de soutien, en 6 jours seulement… nous atteignons les 100% ! Quel bonheur ! Tandis qu’Axel restait bouche-bée, Léa vous raconte : « j’étais très heureuse et fière de faire partie de cette aventure qui décolle ! ». Nous venions de souder les bases d’Orisae: vous croyez en nous.

Nous pourrions passer des heures à vous transmettre les millions d’émotions qui ont accompagné les différentes étapes de cette campagne, les victoires mais aussi les déceptions, les espoirs mais aussi les doutes : Une véritable aventure humaine. Aujourd’hui, et à la veille de l’achèvement de cette expédition, nous avons dépassé les 280%.

Mais le plus important, c’est ce que chacun de nous a pu tirer de cette incroyable aventure. D’après Axel : « J’apprends petit à petit à gérer mes émotions personnelles face aux retours de chacun […] c’est très difficile d’atteindre les gens, de les convaincre de croire en nous ». Cléo ajoute « l’importance d’avoir le soutien de notre communauté est primordial, car tout ça, c’est grâce à eux, […] une campagne de financement participatif, ça se vit ».

La route fût longue et pleine de difficultés. Du jour au lendemain, sans se connaître ni s’être vu, nous avons appris à travailler ensemble derrière nos écrans respectifs. Nous avons appris à nous écouter et à échanger pour mieux nous faire entendre. Nous avons appris à aller de l’avant en tirant le positif de chaque étape. Nous avons appris.

Un dernier mot Léa ? : « C’était génial ! On recommence quand ? ».

Et bien quand tu veux ! 😉

Alexandra