Halloween : Kom-bouh-cha et Ké-fakir !

Les arbres ont pris de belles couleurs (à l’image de nos nouvelles aromatisations 💚🧡💜💛), l’odeur des marrons grillés est dans l’air et les champignons poussent en masse dans la forêt… 🌰🍄 Ce sont les signaux indéniables que l’automne est déjà bien avancée. Puis tout à coup, un légume d’une forte couleur orangée apparaît en déco dans toutes les boutiques et foyers. 🎃 Vous l’aurez deviné, il s’agit de la citrouille, le symbole d’Halloween, qui nous vient des États-Unis (ou pas) et dont on va vous parler aujourd’hui. Alors, garez vos balais 🧹, arrêtez de jeter des sorts et lisez notre article jusqu’au boooouh ! 👻

D’où vient Halloween ? 🤔

Halloween est une altération de “All Hallows’ Eve” ce qui signifie littéralement “La veille de tous les saints”. Et oui, on vous aura prévenu, c’est une fête anglophone, arrivée en France sous sa forme actuelle commerciale qu’à la fin des années 1990. Une légende raconte que tout a commencé quand France Télécom a commercialisé un téléphone mobile de couleur orange appelé Olaween à coup de grandes campagnes publicitaires et de distribution de quelques 8000 citrouilles 🎃 sur le parvis du Trocadéro à Paris. (source : https://www.myparisiankitchen.com/). 

Mais, même si aujourd’hui Halloween nous paraît une fête très commerciale qui incite à la surconsommation de friandises 🍬 et de déguisements effrayants ou/et drôles, ses racines sont beaucoup plus vieilles. Halloween tombe le 31 octobre parce que l’ancienne fête celtique de Samhain, considérée comme la première racine connue d’Halloween, avait lieu ce jour-là. Cela marquait une période charnière de l’année où les saisons changent, la saison claire laissant place à la saison sombre. De plus, et cela est probablement encore plus important, les Celtes pensaient que la frontière entre notre monde (des vivants) et le monde des morts devenait particulièrement fine (voire inexistante) ce qui permettait de voyager entre les deux. (Source : https://www.mentalfloss.com/)

Chiens déguisés en fantôme pour Halloween.

L’alimentation et Halloween

Le saviez-vous ? Un quart de tous les bonbons vendus aux États-Unis sont vendus pour l’occasion d’Halloween. 🍭 Comment en est-on arrivés là ? Lisez la suite ! 👇 
Après vous avoir expliqué les toutes premières traces d’Halloween, je continue l’histoire de cette fête effrayante avec ce qui joue un rôle très important dans cette tradition : la nourriture. 😋 Ce sont les chrétiens qui ont repris la fête Samhain (https://cainfuse.com/samhain/) et qui l’ont adaptée à leur religion. Pendant la même période de l’année (fin octobre), ils honoraient les morts avec des petites pâtisseries généralement cuites avec des ingrédients rares et coûteux et des épices comme les groseilles et le safran. Vous êtes certainement en train de vous dire “Mais ils croyaient vraiment que les morts allaient les manger ?!”. En effet, cela s’annonce un peu compliqué. 😄 Je vous rassure, il n’y avait pas de gaspillage alimentaire, car au lieu de laisser les petits gâteaux dehors pour les “fantômes de passage”, ces gâteaux, aussi appelés “les gâteaux d’âme” étaient distribués aux mendiants qui faisaient du porte-à-porte en promettant de prier pour les âmes des défunts en échange de quelque chose à manger. On peut appeler ça du gagnant-gagnant.

Passons aux costumes d’Halloween. Leur histoire aurait probablement commencé à la même époque, car ces mendiants portaient parfois des costumes pour honorer les saints. Ce rituel consistant à demander des dons de nourriture, traditionnellement la veille de la Toussaint, s’appelait et s’appelle toujours “Souling”. 😱

“Trick or treat” (« Des friandises ou un sort ! ») 🪄

Si l’histoire des personnes déguisées qui font du porte-à-porte vous semble familière, vous n’êtes pas le·a seul·e. Cette activité est toujours pratiquée aux États-Unis et on l’appelle aujourd’hui “Trick or Treat” ce qui signifie “des friandises ou un sort”. Sauf que de nos jours ce sont principalement des enfants qui pratiquent cette coutume et demandent des bonbons. 🍫

Pourquoi sommes-nous passés de bonnes petites pâtisseries faites maisons avec des ingrédients de qualité à des bonbons industriels, vous demandez-vous ? La magie du marketing est la bonne réponse ! Après avoir convaincu les consommateurs qu’ils avaient besoin de bonbons et de friandises à Noël et à Pâques, les fabricants de bonbons ont cherché à augmenter leurs ventes à l’automne. Cette stratégie commerciale était   presque trop facile à mettre en place pour être vraie avec la tradition du “Trick or treat”. Il leur a suffi de réduire la taille de leurs produits et faire des emballages séparés et en édition limitée spéciale Halloween pour séduire les consommateurs. Le résultat ? Les adultes qui ont de moins en moins de temps pour préparer des petits gâteaux maison sont ravis d’avoir une alternative, les enfants adorent cette invention et finalement les plus grands gagnants de cette opération, les fabricants de bonbons qui dégagent des milliards de dollars de bénéfice. 🤑

Les conseils d’Orisæ pour Halloween

1️⃣ Notre conseil numéro un est de changer de lexique, car pendant la période d’Halloween, le Kombucha et le Kéfir deviennent Kom-bouh-cha 🥃 et Ké-fa-kir ! 🥂 

2️⃣ Cela n’est pas un secret, chez Orisæ, nous sommes très gourmand·e·s et on adore tout ce qui est en lien avec la nourriture. Chaque prétexte pour bien manger est bienvenu. 🥘 Je vous ai donc préparé quelques alternatives saines, végans et sans gluten pour pouvoir accueillir vos proches avec un petit menu d’Halloween gourmand et fait maison avec amour et un peu de créativité, bref de quoi se régaler : 

🌱 En apéro, je vous propose des doigts de carottes avec du bhoooouhmus. 🥕

Préparation :  

Mixez ensemble jusqu’à l’obtention d’une texture onctueuse : 200 g de pois chiche cuits, une gousse d’ail (clin d’œil aux vampires), une cuillère à soupe de tahini (purée de sésame), un peu de jus de citron pressé et ajoutez une cuillère à café d’huile d’olive et enfin une pincée d’épices curry, poivre et sel. Pour les doigts, coupez les bouts de carottes pour pouvoir y mettre des “ongles” qui seront en réalité des amandes effilées et collées à l’aide du bhoooouhmus. 

🌱 En plat principal, nous avons le trio de choc, à savoir des poivrons tricolores. 🫑

Préparation : 

Sculptez les trois poivrons façon citrouille d’Halloween, mettez-les dans un four à 180 °C pendant 20 minutes (cela peut varier selon les fours), fourrez les poivrons avec du quinoa cuit et oignons frits à la poêle. 

🌱 En dessert, j’ai pensé aux sucettes maison 🍭 qui sont en réalité une préparation de smoothie (banane, lait végétal au choix, fruits secs et un peu de sirop d’agave) congelé et ensuite trempé dans le chocolat noir fondu et décoré avec des morceaux d’amandes (pour les cheveux) et de grenade (pour les yeux). 

🌱 Bonus : “des fantômes banane” en mise en bouche. Là, c’est tout simple, coupez la banane en deux, mettez-la debout et décorez-la avec du chocolat à l’aide d’une fourchette pour faire son visage. 👻

3️⃣ Conseil ultime 💪 : pour savourer au maximum ces plats, accompagnez-les avec votre kéfir aromatisé à l’aide de l’aromatisation VIF. On ne l’a pas choisi par hasard, avec sa couleur orange, elle rentre parfaitement dans le thème. 🧡 

Pour finir, voici un joli jeu de mot qui allie Halloween et fruits, de quoi mettre l’ambiance ahah :
Quel est le fruit préféré de Dracula ? … La Neck-tarine bien sûr ! 🍑 

Attention ! Seul·e·s les bilingues comprendront ! 😀

Joyeux Halloween ou Samhain ou fête des morts à vous ! Peu importe comment vous fêtez le 31 octobre, tant que vous vous régalez ! 😄

OrisæSe régaler pour l’avenir !
Paulina

Invite & Earn

X
Signup to start sharing your link
Signup