Catégories
Uncategorized

Qui sont donc ces micro-organismes ?

Qui sont donc ces micro-organismes ? (1/2)

Bactéries, levures, champignons, microbes… euh des explications s’il vous plaît !

Cet article vient compléter notre introduction sur les micro-organismes.
Partie 1 : bactéries. Partie 2 : champignons.

Il s’agit ici de faire connaissance avec les microbes, de les distinguer pour savoir les reconnaître ! Nous vous présenterons les microbes d’une manière globale puis parlerons de ceux que nous apprécions particulièrement chez Orisæ. Afin de poser un petit peu les bases !

Un microbe est un micro-organisme unicellulaire vivant et la plupart du temps invisible à l’œil nu. D’après le grec μικρο ́ς « petit », « micro » et βι ́ος « vie », littéralement « petite vie, petit organisme vivant » (1), microbe est un mot générique pour toutes les petites formes de vie sur Terre. Dans nos croyances, un microbe est souvent connoté néfaste pour la santé, pourtant il existe davantage de microbes bénéfiques.

Cet organisme unicellulaire peut appartenir :

  • au règne bactérien (bactéries),
  • au règne végétal (champignons microscopiques),
  • ou au règne animal (protozoaires).

Chez Orisae, nous ne cultivons pas de bactérie appartenant au règne animal. Nous n’en parlerons donc pas.

icone feuille

Dans cet article, nous nous concentrerons sur le règne bactérien.

Une bactérie est donc un microbe, parmi les premières formes de vie. Les bactéries sont des organismes unicellulaires présents en quantité innombrable sur notre planète. Les scientifiques n’en connaissent qu’une infime partie. Il existe des bactéries malignes qui peuvent produire des toxines mauvaises pour l’organisme. Mais il existe également des milliards de bonnes bactéries qui vivent sur nous et en nous, la majorité d’entre elles sont inoffensives. (2) (3)

icone feuille

Les principales bactéries qui nous intéressent chez Orisæ sont :

Les bactéries lactiques : en forme de baguette, elles sont présentes en abondance sur la peau des fruits, des légumes et des hommes. Nous les utilisons pour leur capacité à transformer le sucre en acide lactique, notamment pour le kéfir ! Nous en reparlerons. Elles sont généralement anaérobies, c’est-à-dire qu’elles se développent sans la présence d’oxygène mais sont partiellement tolérantes à l’oxygène.

Les bactéries acétiques : présentes en abondance sous forme de baguettes à la surface de nombreux aliments, ce sont elles qui créent l’acidité mordante du kombucha en transformant l’alcool en acide acétique. Nous les combinons souvent à des levures qui transforment d’abord les sucres en alcool. Elles sont capables de tolérer les environnements acides qu’elles créent et ont besoin d’oxygène pour fabriquer l’acide acétique, ce qui en fait des bactérie aérobie (en présence d’oxygène).

Les cyanobactéries : ou cyanophycées, ou encore algues bleues, sont des bactéries photosynthétiques. Elles tirent parti, comme les plantes, de l’énergie solaire pour synthétiser leurs molécules organiques. Pour capter cette lumière, elles utilisent différents pigments : des phycocyanines (de couleur bleu-vert) ou la chlorophylle. Leur photosynthèse, comme celle des plantes, produit du dioxygène (la molécule d’oxygène O2), à la différence des autres bactéries photosynthétiques (chlorobactéries et rhodobactéries), qui utilisent le soufre à la place de l’eau. Cette production d’oxygène dans les cyanobactéries de l’océan a probablement été à l’origine de Grande Oxydation, ce brutal enrichissement de l’atmosphère en dioxygène il y a 2 milliards d’années. (4) Nous reviendrons plus tard sur cette origine de l’oxygène sur terre. Avez-vous deviné quelle cyanobactérie nous intéresse le plus en ce moment chez Orisæ ? La spiruline bien sûr !

Vous en connaissez donc davantage sur les bactéries. Comme ça fait déjà beaucoup d’informations et pour ne pas se mélanger les pinceaux, nous vous parlerons des champignons dans un prochain article !

Orisæ – un avenir à faire pousser !

Axel & Cléo

icone feuille

(1) https://www.cnrtl.fr/etymologie/microbe
(2) René Redzepi & David Zilber. Le guide de la fermentation du Noma. Tout commence par le goût. Édition du Chêne. Août 2019.
(3) http://www.slate.fr/story/160246/sciences-sante-microbiote-intestinal-corps-microbe-humain-bacteries-virus
(4) https://www.futura-sciences.com/planete/definitions/botanique-cyanobacterie-122/